La Gazette

des Comores

Football : Coupe des Comores, Ligue de Ngazidja Volcan se distingue de justesse aux tirs au but

  •  
  •   admin
Football : Coupe des Comores, Ligue de Ngazidja Volcan se distingue de justesse aux tirs au but

La finale, Coupe des Comores, s'est jouée à guichet fermé. Plus de 50 000 spectateurs, plongés dans une ambiance assourdissante et auditeurs, hystériques ont suivi le match, le week-end à Moroni. Volcan et Enfants des Comores s'étaient bousculés sans marquer, malgré les multiples occasions procurées. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Après 120 minutes de jeu stérile, le score est resté toujours nul et vierge. Les tirs au but sauvent Volcan (4-3).


La finale, comptant pour la Coupe des Comores, phase régionale a mis face-à-face (Volcan Club de Moroni à Enfants des Comores de Vouvouni) le dimanche 10 septembre 2017 dans la capitale. Elle s'est jouée à guichet fermé. Un imposant parterre de spectateurs, plongés dans une ambiance assourdissante, mais fair-play a enflammé le stade. Les deux adversaires se sont bousculés, mais étaient incapables de faire la différence, malgré les multiples occasions créées. Mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. A la reprise, les entrées d'Adjilani pour Volcan, et de Cr7 pour Enfants des Comores, ont réveillé un jeu relativement timide. Brusquement, tout est monté en puissance. Les actions offensives de part et d'autre s'accentuent. Le public enflamme davantage le climat.

Prétendants au trophée, irréalistes

Après les 90 mn du jeu du temps réglementaire et les 2 X 30 mn de bousculade à la prolongation, le score est resté toujours nul et vierge de but (0-0). Pourquoi ? De grosses pressions, fortement exercées ici et là, ont fait obstacle à une admirable expression des talents individuels, comme l'attendait le public. Volcan et Enfants des Comores ont aligné la même valeur, ou presque, d'armada offensive et défensive. Ce qui a rendu imperceptible l'inégalité de niveau.

La chance de l'un et de l'autre reposait sur le dernier geste qui fait souvent la différence. Moins paniqués, les Moroniens en ont fait leur, lors de la fatidique séance de tirs au but. Ils s'imposent (4-3), suite aux maladresses respectives de Sera et Balaki pour Enfants des Comores de Vouvouni et de Mounir pour Volcan club de Moroni.

 

Bm Gondet

 

Commentaires (0)