La Gazette

des Comores

Conférence de presse du PSN-RDD « La tournante » fait parie des solutions pour le retour de Mayotte

  •  
  •   admin
Conférence de presse du PSN-RDD « La tournante » fait parie des solutions pour le retour de Mayotte

Le Parti pour le salut national (PSN) et le Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD) se sont exprimé jeudi dernier dans une conférence de presse, sur la tenue prochaine des Assises nationales. Durant deux heures, les conférenciers ont dressé le bilan économique, social, institutionnel et politique des différents régimes successifs. Un bilan de 42 ans d’indépendance des Comores condensé dans un document que ce regroupement politique remettra aux participants des fameuses assises.


Au lendemain de l'annonce de la tenue à Moroni des Assises nationales sur « le bilan des 42 ans d’indépendance des Comores », les partis politiques s'expriment tour à tour. Ainsi, le parti du prédicateur Said A         hmed Mouhydine, ancien cadi de Hamahamet, souscrit à l’initiative. Le Parti pour le salut national (Psn) et le Rassemblement pour la démocratie et le développement (Rdd) qui ont fusionné, approuvent l'idée et sont prêts à y participer après déjà élaboré leur document qui contient trois propositions dont la question de l'île comorienne de Mayotte.

« Parmi nos conclusions, nous avons pensé qu'il faut tout mettre en œuvre pour que le problème de Mayotte soit résolu », déclare Antoy Abdou, secrétaire général du parti. Cet ex-conseiller à la Cour constitutionnelle avance des voies et moyens à suivre pour aboutir à une réelle émergence et à un développement du pays. Ensuite, modifier la constitution afin d'améliorer le fonctionnement des institutions serai la 2ème proposition à soumettre aux Assises nationales.

Le conférencier préconise de remplacer le régime présidentiel actuel en Union des Comores par un régime parlementaire qui existait sous Djohar (1990-1995). « Il n’a existé que sur le papier car dans les faits ce n’était pas le cas. Nous voulons un vrai régime parlementaire démocratique », explique Ibrahim Youssouf, membre du bureau exécutif du parti. « Les élections législatives et municipales, doivent être organisées à la proportionnelle», ajoute-t-il.

Quant à la 3ème proposition, ce parti créé en 1990 suggère « la conception de grands projets d’investissement à long terme sur 30 à 40 ans, englobant les îles de l’océan indien et l’Afrique de l’Est, et financés par des pays riches du monde arabe et l’occident. Saïd Ahmed Mouhyiddine, président de ce parti estime que l'idée d'organiser les assises est justifiée. Pour lui, « la réussite politique et économique du pays dépendra du renforcement des conditions d’éligibilité aux postes électifs ». La tournante, dans son état actuel, « ne constitue aucun obstacle quant au développement des activités politiques, économiques, sociales et culturelles du pays, bien au contraire, elle ouvre même la voie à la réintégration de Mayotte dans les affaires de l’État comorien ».

Ce groupement politique opte pour la suppression des vice-présidences de l’Union et l’instauration d’une primature « pour renforcer l’unité nationale ». « Il faut un régime parlementaire afin de redynamiser l’action des partis et groupements politiques ». Par rapport à l’aspect économique, Antoy Abdou affirme que les mentalités et la gestion du pays doivent changer. Pour lui, la gestion du pays « est dictée par les bailleurs et non les Comoriens qui n’ont jamais eu leur mot à dire ».

 

Ibnou M Abdou

 

Commentaires (0)