La Gazette

des Comores

Rencontre ministère des finances/Opérateurs économiques: Un protocole d’accord sur le crédit d’enlèvement douanier

  •  
  •   admin
Rencontre ministère des finances/Opérateurs économiques: Un protocole d’accord sur le crédit d’enlèvement douanier

Une rencontre a eu lieu entre le ministère des finances et les opérateurs économiques mardi dernier. Il était question de discuter sur un protocole d’accord sur le crédit d’enlèvement.


Le ministère des finances a rencontré mardi dernier les opérateurs économiques du pays. Les deux parties discutaient sur un protocole d’accord sur le crédit d’enlèvement. Une des facilités que la direction des douanes avait promises aux opérateurs économique en début d’année. « Le dialogue entre l’Etat et les opérateurs économiques doit être permanent. C’est de cette façon qu’on pourra mieux faire et faire avancer les choses », déclare Said Ali Said Cheyhane, le ministre des finances. « Aujourd’hui, on discute sur un protocole d’accord sur le crédit d’enlèvement, demain on peut discuter sur autres choses », ajoute-t-il.

L’argentier de l’Etat appelle au renforcement du partenariat entre l’Etat et le secteur privé. « Si aujourd’hui, le secteur privé a des facilités, cela permettrait de rehausser les recettes de l’Etat mais aussi faciliter le processus de dédouanement des marchandises », poursuit-il, avant d’ajouter que « nous devons avoir une formule où chacun puisse se retrouver et toutes les propositions sont les bienvenues ».

Quant aux opérateurs économiques, ils ont montré les difficultés qu’ils rencontrent mais aussi leurs craintes. Toutefois, ils ont salué cette initiative du ministère des finances et de la direction des douanes. « On a bien apprécié l’idée. Maintenant il reste la faisabilité », avance Mohamed Halifa, importateur. Et lui d’ajouter « on a tant attendu ces facilités, cela va nous permettre d’arriver à un partenariat gagnant-gagnant ». Pour rappel, le directeur des douanes avait appelé ces mêmes opérateurs économiques, en début d’année, pour leur annoncer de nouvelles mesures pour la facilitation et la célérité des opérations de dédouanement.

 

Parmi les nouvelles mesures d’accompagnement, on peut citer l’assainissement du secteur des commissionnaires et déclarants en douane dont l’effectif passe de 208 à une vingtaine d’agents connaissant leurs obligations et devoirs, la facilitation de l’immatriculation de l’importateur comme déclarant en douane, la modernisation par l’informatisation de bout en bout de la procédure douanière, accélération du processus de dédouanement et d’enlèvement des marchandises, la facilitation pour un dédouanement à domicile, la réduction des coûts additionnels liés à l’importation des marchandises et à leurs dédouanement, la facilitation dans le paiement des droits et taxes et la professionnalisation des activités.

 

Mohamed Youssouf

 

 

 

 

 

Commentaires (0)