La Gazette

des Comores

Les Chambres de commerce en marche pour une interconnexion

Les Chambres de commerce en marche pour une interconnexion © : HZK-LGDC

L’Union des chambres de commerce de l’industrie et de l’agriculture et les chambres de commerce insulaires ont signé une convention pour la mise en place d’un projet de plateforme numérique multi support. Ce dernier est financé à hauteur de 110 millions KMF et va durer 6 mois.


Les Chambres de commerce, nationale et régionales, ont signé vendredi 11 septembre une convention de partenariat dans le cadre du projet de la plateforme numérique multi support. Ce dernier a pour but de permettre aux acteurs de l’écosystème de l’UCCIA (l’Union des chambres de commerce de l’industrie et de l’agriculture) ; du réseau numérique et des autres chambres insulaires de bénéficier d’une inter-connectivité mais aussi d’une incitation à l’innovation numérique pour le développement économique du territoire.

 

D’emblée, le président de l’UCCIA a montré que cette convention entre les Chambres est   conclue dans le cadre  de la mise en place du projet de renforcement de la gouvernance démocratique et consolidation de la paix en Union des Comores (RGDPC) du Pnud et dont l’UCCIA est partenaire d’exécution. « Ce projet va permettre de numériser nos données mais aussi de faciliter les travaux et les échanges entre l’UCCIA et les CCIA ainsi que les entreprises locales », a souligné Ahmed Ali Bazi.

 

Financé à hauteur de 110 millions de nos francs pour une durée de 6 mois, ce projet   ambitionne quatre points fondamentaux qui permettront d’atteindre les objectifs essentiels à savoir l’informatisation des services des Chambres de commerce, la mise en place d’un portail d’accès internet, un système de communication, un partage des données d’une part de l’UCCIA et les CCIA et d’autre part les partenaires de l’écosystème numérique et l’interconnexion des données entre les Chambre et l’administration publique.

 

Ces points vont permettre d’améliorer l’organisation interne des Chambres de commerce, de digitaliser l’administration, améliorer l’accessibilité des services sur tout le territoire et de disposer d’une infrastructure technologique performante.

 

De son côté, la représentante résidente du Pnud, Fenella Frost a réitéré encore l’engagement du PNUD à accompagner le pays dans le domaine du numérique. « La numérisation fait partie  d’un point fort des Comores émergent. Certes, il y a des risques mais aussi beaucoup d’avantages », avance-t-elle, avant d’ajouter que « ce projet va faciliter les échanges des chambres mais également pour les entreprises locales ». Apres la signature de la convention, le PNUD a remis du matériel pour les chambres insulaires.

 

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (1)

  1. K:
    16/09/2020 à 12:45 AM

    Encore du vent... tout restera au niveau de l'uccia!