La Gazette

des Comores

Le document de la politique nationale qualité validé à Anjouan

Le document de la politique nationale qualité validé à Anjouan © : HZK-LGDC

Un atelier de deux jours s’est tenu à la chambre de commerce de Ndzouani pour la validation du document de la Politique Nationale Qualité (PNQ). C’était l’occasion d’annoncer la signature d’un partenariat entre l’Angleterre et les Comores pour la facilitation des exportations des produits de rente des Comores vers les marchés de ce pays ami.


La semaine dernière lors de cet atelier, on a retenu encore que le gouvernement japonais a financé la construction d’un laboratoire qui servira à authentifier la qualité des produits exportés et importés. C’est dans le cadre du programme pour le partenariat commercial avec le Royaume-Uni que ce projet de politique nationale de qualité (PNQ) a été lancé en Union des Comores. « La Politique Nationale Qualité (PNQ) est un instrument de base pour le gouvernement dans l’établissement et la supervision du Système d’Infrastructure Qualité », avance Abdou Nassur Madi, le directeur général de l’économie, avant de poursuivre : « Cet outil servira à contrôler, valoriser et authentifier la qualité des produits comoriens à exporter (produits de rente, ndlr) afin de faciliter l’accès des produits comoriens dans le grand marché du Royaume-Uni ».

 

Dans d’autres termes, la PNQ s’inscrit dans la stratégie nationale de développement économique et social et vise à asseoir une culture qualité aussi bien au sein de l’administration publique qu’au niveau de la société civile et du secteur privé pour un développement économique inclusif et durable de l’Union des Comores. « Cette politique qu’on est en train de valider jouera un rôle important dans l’économie du pays dans la mesure où le laboratoire en construction par le fonds japonais contrôlera les produits à exporter ainsi que ceux qui entrent dans tous les vecteurs du commerce », indique-t-il, avant d’ajouter que « c’est une barrière contre les produits pharmaceutiques falsifiés et autres qui entrent librement aux Comores».

 

Selon le gouvernement comorien, la PNQ vise la promotion à l’international de nos produits et la réglementation efficace de la consommation de tout produit importé. Engagé dans un Brexit, le Royaume-Uni ouvre ses portes aux Comores pour des échanges commerciaux sécurisés sachant bien que la politique anglophone dans tous les secteurs impose la qualité avant tout. Il faut mentionner que dans la mise en œuvre de cette PNQ, le gouvernement du l’Union des Comores portera une attention particulière aux cultures d’exportation comme les produits de rente (la vanille, l’ylang-ylang et le girofle) et ainsi que le tourisme qui sont parmi les domaines prioritaires dans la stratégie nationale de développement économique et social.

Nabil Jaffar

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)