La Gazette

des Comores

L’UCCIA clarifie l’opérationnalisation de l’appui du PIDC

L’UCCIA clarifie l’opérationnalisation de l’appui du PIDC © : HZK-LGDC

Une semaine après la remise des outils informatiques par le projet PIDC, l’UCCIA a tenu à clarifier cette opérationnalisation. Cet appui d’une grande valeur permet aujourd’hui à la CACOM, l’ICF et l’Innovlab de travailler dans les meilleures conditions. Cet appui est d’une grande importance pour les incubateurs de l’innovlab.


Devant la presse vendredi 1er octobre dernier, le secrétaire général de l’UCCIA, Djamil Boinali a tenu à clarifier l’opérationnalisation de l’appui technique du PIDC. En effet la semaine dernière, le PIDC a apporté un appui institutionnel à l’UCCIA afin que cette dernière puisse mieux donner un apport certain au développement du secteur privé en offrant des prestations de haute valeur ajoutée aux entreprises, aux opérateurs économiques et aux jeunes porteurs de projets qui désirent s’assumer économiquement.

« Ce renforcement permet d’améliorer la performance des services. La direction des services des entreprises (SDE) a pour mission d’assister les entreprises et les opérateurs économiques en renforcement de capacités et d’accompagner les porteurs de projets en termes de compétences entrepreneuriales et montage du plan d’affaires. Cet appui lui permettra également de redynamiser leurs services respectifs et de remplir pleinement leurs fonctions et implanter une forte culture entrepreneuriale auprès des cibles du PIDC », souligne le secrétaire général de l’UCCIA.

Ces équipements vont être utilisés par l’innovlab mais aussi par l’institut consulaire de formation (ICF) et par la Cour d’Arbitrage des Comores (CACOM) qui a pour rôle d’assurer une justice alternative des règlements des conflits et qui commence à occuper une place importante dans le règlement des conflits commerciaux aux Comores. Actuellement, la CACOM commence à s’installer progressivement à Anjouan et à Mohéli alors que l’institution est limitée en termes de logistique pour servir les entreprises. « Maintenant ces trois services vont travailler dans les meilleurs conditions mais aussi nos incubateurs vont en profiter », rassure-t-il.

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)