La Gazette

des Comores

Evolution de la situation économique 2016 / Les recettes des produits de rente en hausse à l’exception de l’ylang ylang

  •  
  •   admin
Evolution de la situation économique 2016 / Les recettes des produits de rente en hausse à l’exception de l’ylang ylang

En 2016, les recettes d’exportation sont évaluées à 13,6 milliards selon la Banque centrale des Comores qui a publié son rapport d’évolution de la situation économique en 2016. L’institution fait état d’un « accroissement de 81,3% » et d’une « bonne tenue des produits de rente ». Le déficit commercial a d’ailleurs baissé passant de 74,6 milliards en 2015 à 69,8 milliards en 2016.


Les recettes des produits de rente en hausse à l’exception de l’ylang ylang. En 2016, les exportations s’élèvent à 13,6 milliards. Un accroissement de 81,3%, selon le rapport de la BCC sur l’évolution de la situation économique, avec pour raison principale « la bonne tenue des produits de rente ». « La part dans le total des exportations est passée de 66,6% en 2015 à 80,2% en 2016 », a-t-on noté.    

La BCC précise que « le girofle » garde la première place en termes de recettes d’exportation, avec « un montant de 8,4 milliards FC contre 3,1 milliards FC en 2015 ». Plus de 4.181 tonnes de girofle ont été exportées contre 1.690 tonnes en 2015. En plus de l’effet volume, la BCC révèle un effet-prix. Le prix à l’exportation est passé de 1.809 francs le kilogramme en 2015 à  2.019 francs en 2016.

La vanille quant à elle aurait engendré près de 2 milliards FC de recettes en 2016 contre 1,1 milliard FC en 2015. Le prix à l’exportation était fixé autour de 98.260 francs le kilo en 2016 contre près de 32.135 francs en 2015.

Par contre, les essences d’ylang-ylang ont connu une baisse. Les recettes seraient de 0,5 milliard de francs en 2016 alors qu’en 2015, elles étaient de 0,9 milliard. Cette hausse enregistrée dans l’exportation est à l’origine de la baisse de 4,8 milliards relevée dans le déficit commercial. En 2016, le rapport de la Banque centrale des Comores comptabilise un déficit de 69,8 milliards FC contre 74,6 milliards FC en 2015.

 

Al-hamdi A. Hamdi

 

Commentaires (0)