La Gazette

des Comores

Aucun agrément n’a été délivré pour des activités financières offshores: La BCC relance un message d’alerte

  •  
  •   admin
Aucun agrément n’a été délivré pour des activités financières offshores: La BCC relance un message d’alerte

Apparemment, des activités financières offshores subsistent encore en toute illégalité en Union des Comores malgré le combat mené il y a une dizaine d’années par la Banque Centrale des Comores.


Certaines institutions opèrent illégalement et dans l’opacité tout en se prévalant d’avoir obtenu un agrément comorien. La BCC a lancé un message d’alerte pour informer qu’aucun agrément n’a été délivré pour l’exercice d’activité financière offshore en Union des Comores.

« Aucun agrément n’a été délivré pour l’exercice d’activité financière offshore sur l’une des Iles constituant l’Union des Comores ». Réaffirme la Banque Centrale des Comores via un communiqué qui défile sur son site internet et qui sonne comme une alerte lancée au grand public et qui rappelle également que toute activité financière offshore sur le territoire national est illégale. 

Les activités financières offshore, notons-le, concernent les opérations internationales sans aucun lien avec une activité économique au sein de leur territoire et concernant les « non-résidents ». Si des opérations financières légitimes peuvent être réalisées selon les règles souples, elles peuvent également servir à des fins de blanchiment d'argent ou de fraude fiscale.

Dans les années 90, des sociétés financières offshores s’étaient implantées aux Comores, en particulier à Anjouan. Jusqu’en 2008, certaines étaient encore opérationnelles et bénéficiait de l’appui des autorités séparatistes anjouanaises.

A l’époque, l’administration américaine avait révélé que « 300 banques offshores se prévalant d'une licence bancaire comorienne » et avait même souligné qu’il s’agissait de « banques écrans ».

Le communiqué relancé par la BCC n’est pas insignifiant. En fouillant sur le net, La Gazette des Comores a décelé un site en service proposant des opérations offshore. C’est une boite anglaise basée à Londres qui offre et gère les activités.

 

Al-hamdi A. Hamdi

 

Commentaires (0)