La Gazette

des Comores

Économie : Des signaux au vert pour le groupe Exim Bank

  •  
  •   admin
Économie :  Des signaux au vert pour le groupe  Exim Bank

Le groupe Exim Bank se porte mieux et ce ne sont pas les chiffres qui le démentiront à en croire Ganesh Kumar. S, directeur général et national de l'Exim Bank Comores. Il a révélé au cours d'une conférence de presse tenue hier lundi, un résultat brut de 36,33 millions d'euro pour l'année 2016.


Tous les signaux sont au vert pour le groupe Exim Bank d'après les chiffres annoncés par Ganesh Kumar. S, directeur général et national de l'Exim Bank Comores. Une santé économique qui serait le résultat, d'après-lui de la performance d'acteurs principaux tels que les opérations de la Banque de Tanzanie, une performance superlative des opérations de la banque de Djibouti et aux Comores pour l’exercice 2016 au 30 mars 2017.     

« Il y a eu une croissance globale affichée par le groupe de la banque sur tous les paramètres clés, à savoir les actifs, les dépôts, les prêts et les revenus », a-t-il soutenu. A l'en croire, le capital de base de la banque s'élève à 67,88 millions d'euro, tandis que les ratios de niveau 1 et de niveau 2 étaient de 17,6% et de 19,6% par rapport, semble-t-il à l’exigence réglementaire minimale respective de 10% et 12%.

Le groupe fait valoir des fonds des actionnaires s'élevant à 93,86 millions d'euro et un actif qui s'élève lui aussi à 6662.70 millions d'euro : « ce qui a permis à la banque de devenir la quatrième plus grande banque de la Tanzanie en termes de taille d'actif », lit-on dans un communiqué de presse publié à l'issue de cette conférence de presse.

La performance touche également divers secteurs d'activités, à savoir le commerce de détail, le PEM et les entreprises. Si on se fie au communiqué de presse, la banque dispose de 30 agences en Tanzanie avec 11 agences situées à Dar-es-Salam et une empreinte totale de 41 agences et 68 guichets automatiques à travers son territoire d'exploitation. Elle prévoit d'ouvrir cinq autres agences en Tanzanie au cours de l'année 2017.

D'après M. Kumar. S le commerce de détail et les PEM ont contribué à 44% de son total de dépôt et sont restés le principal élément de l'augmentation du revenu net d’intérêts au cours de l'année et une marge d’intérêt nette améliorée de 7,3%. Quant au ratio de crédit/dépôt, il serait maintenu à 71% à la fin de l'année 2016, ce qui est « satisfaisant », croit-il savoir.

Le groupe s'enorgueillit in fine d'avoir pu acquérir au tout début de l'année 2016 une participation majoritaire dans une banque en Ouganda, la première empreinte, d'après-lui d'une banque tanzanienne dans le pays voisin. « Avec cette acquisition, le groupe a maintenant des activités dans quatre pays à savoir l'Ouganda, Djibouti et les Comores, en plus du siège en Tanzanie », s'est-il réjouit.

Cette croissance touche également la filiale de la banque aux Comores qui a d'après M. Kumar. S affiché sa meilleure performance pour l'année 2016. A l'en croire Exim Banque Comores n'a cessé de réaliser des bénéfices depuis sa création en 2007, préférant volontairement ne pas divulguer des chiffres, pour la simple raison que le pratique n'est pas rependue dans le pays. Autrement dit les banques de la place n'ont pas l'habitude de rendre publique leur bilan.

Autre source de fierté pour le groupe Exim-Bank c'est l'investissement mis sur les progrès de sa plate-forme technologique. Elle aurait « acquis et mis en œuvre avec succès des solutions de pointe sur la trésorerie intégrée, le renseignement des affaires, la gestion des affaires, la gestion des relations avec la clientèle, le lutte contre le blanchiment et des solutions de paiement électronique ». Seul ombre dans ce tableau, est le taux extrêmement élevé des créances douteuses qui s'élève en ce qui concerne les Comores à 29% alors qu'elles ne sont pas conséquentes en Tanzanie, 9,4%, « légèrement inférieures à celle de l'industrie. Autre regret en ce qui concerne le cas des Comores, est la mise en place d'une technologie de pointe alors que peu des clients savent profiter de son utilité.

Pour rappel, Exim-Bank (Tanzanie) Limited a été créée en 1997 et commence à s'ouvrir à d'autres marchés à partir de 2007 aux Comores, Djibouti en 2010 et en Ouganda en 2016.  Elle emploie 942 agents dont 83 aux Comores avec une parité homme/femme estimée à presque 50/50. Exim-Bank Comores vient juste de signer une convention avec l'État comorien pour la sécurisation des recettes douanières.

 

Maoulida Mbaé

                       

Commentaires (0)