La Gazette

des Comores

De la dictature à la « DEMOCRAZY », un reflet de la politique du pays

De la dictature à la « DEMOCRAZY », un reflet de la politique du pays © : HZK-LGDC

Paru aux éditions l'Harmattan le 6 juillet 2021, « De la dictature à la DEMOCRAZY aux Comores » est un essai du professeur Djaffar Mmadi qui retrace la politique du pays depuis 1990 et les dictatures en Afrique secouées par le vent de la démocratie de l'époque dans le but de peindre fidèlement la politique qu'incarne la nouvelle classe dirigeante basée sur des pratiques malsaines, le détournement des deniers publics, le favoritisme, la corruption, l'irresponsabilité collective et l'absence d'un contre pouvoir.


Djaffar Mmadi est l’auteur d'une dizaine d'œuvres et professeur à l'université des Comores. Il est actuellement coordinateur du laboratoire de recherche sur la cohésion sociale de l’université des Comores, dont il fut le secrétaire général de 2011 à 2016, après avoir été directeur du centre national de documentation et de recherche scientifique des Comores (CNDRS). A travers cet essai, « De la dictature à la DEMOCRAZY aux Comores », paru aux éditions l'Harmattan en juillet dernier, l'auteur retrace dans cette œuvre de 144 pages, les années dans lesquelles l'Afrique et les Comores ont été confrontées à des régimes dictatoriaux jusqu'aux années où le vent de la démocratie a soufflé sur le continent et que cette démocratie est devenue dans l'archipel une « democrazy ».

« Depuis au moins trente ans, après l'assassinat du président Ahmed Abdallah Abderemane, les Comores comme les autres pays d'Afrique ont été secoués par le vent démocratique qui avait commencé à souffler dans les pays de l'Est européen avant de faire tomber le mur de Berlin et balayer en même temps le système d'apartheid en Afrique du sud. Une nouvelle ère a commencé pour les africains notamment les damnés, qui exigent la démocratisation de la vie politique dans le continent, mais aussi dans l'océan indien », explique l'auteur dans un document de presse.

Pour revenir sur son œuvre, l'auteur veut donner dans son essai une image fidèle de la vie politique des Comores et explique que « la République des Comores, jusqu'en 1990, avait vécu sous l'influence directe des mercenaires français et après leur départ, les comoriens ont commencé une nouvelle ère. Plusieurs leaders politiques ont pris la fuite vers l'étranger, d'autres ont été arrêtés de manière violente et agressive, d'autres enfin ont été emprisonnés. Malheureusement la nouvelle classe dirigeante ne fait guère mieux en matière de gouvernance sociopolitique et économique selon l’auteur, en perpétuant les mêmes pratiques qu’elle dénonçait et incapable de réaliser le changement tant souhaité par le peuple.

Kamal Gamal

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)