La Gazette

des Comores

Culture Festival des communes de Ngazidja : Fin de la phase finale

Culture Festival des communes de Ngazidja : Fin de la phase finale © : HZK-LGDC

C’est avant-hier dimanche, qu’a pris fin la phase finale du Festival des communes de l’île de Ngazidja à l’hôtel Golden Tulip, à Itsandra. Programmée initialement pour se tenir en janvier 2021, cette phase finale a connu un contretemps avec l’aggravation de la crise sanitaire liée à la Covid-19, qui a contraint à organiser la sélection des finalistes à huis clos. Et la persistance de la pandémie, a amené les organisateurs de cet évènement à travailler dans les mêmes conditions pour cette phase finale.


 

C’est en présence de la gouverneure de l’ile de Ngazidja, Mme Mhoudine Sitti Farouata, du ministre de l’Économie, des Investissements et de l’Énergie, chargé de l’Intégration économique, du Tourisme, M. Houmed Msaidié et des représentants des communes de l’ile avec à leur tête M. Dini Ahamada, le président de l’Association des Maires de Ngazidja (AMN), de M. Nicolas Bouroumeau du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et d’une délégation de la Plateforme des Associations Comoriennes résidant dans ce département.

 

Divers discours on été prononcés. On notera ceux faits par vidéoconférence du vice-président du conseil départemental de l’ile de la Réunion M. Daniel Gonthier et celui du président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis M. Stéphane Troussel, qui n’ont pas manqué  de marquer leurs attentes pour la suite à ce festival, qui ouvre des perspectives dans le domaine de la coopération décentralisée plus particulièrement le renforcement des capacités dans la gestion communale.

 

Pour sa part, la gouverneure a rappelé dans son allocution que : « le festival des communes de Ngazidja reste l’un des projets phares, fruit de la coopération décentralisée entre l’île de Ngazidja et la Seine Saint-Denis; un des départements les plus comoriens de France avec une diaspora fortement organisée et impliquée dans la vie politique et socioéconomique locale. Cette importante communauté comorienne de la Seine-Saint-Denis demeure un levier fort des relations de coopération entre nos deux territoires ».

 

Parmi les leçons apprises, mises en exergue par Dr Ahmed Ouledi le Président de l’ONG Ulanga-Ngazidja, est que l’union fait la force dans la mesure où « le partenariat établi entre le Gouvernorat, l’Association de Maires de Ngazidja, l’Ambassade de France en Union des Comores, Africolor, le Département de la Seine-Saint-Denis, le Département de la Réunion, la PFAC et l’ensemble des sponsors a été la source du succès obtenu aujourd’hui dans l’organisation du Festival des Communes ».

 

Il a déclaré que « Ce pays regorge de talents immenses, qui ne cherchent qu’à être éclore pour rayonner tant aux Comores que dans le monde et qu’il est temps d’investir dans la culture à travers la mise en place d’infrastructures dans les Communes tels que les salles de spectacles mais également dans la formation et le renforcement des capacités de nos artistes et talents divers ».

 

La plupart des participants ont souhaité que le Festival soit acté dans les projections de nos communes avec le soutien des gouvernorats. La participation exceptionnelle de quelques uns de nos grands artistes professionnels comme Salim Ali Amir, Chamsia Sagaf, Soubi, Soulaimane Mze Cheikh, Cheikh MC, Watwaniya, Bourguiba Interface Dadiposlim, Intissam, Malha, a donné à cette phase finale un éclat particulier.

 

Mmagaza


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)