La Gazette

des Comores

Culture « Et si on se regardait », un spectacle dédié à la mémoire du corps

  •  
  •   admin
Culture  « Et si on se regardait », un spectacle dédié à la mémoire du corps

La compagnie Cie Kazyadance en partenariat avec la compagnie Tcheza a fait la restitution de la résidence de sa pièce « Et si on se regardait », vendredi dernier à l’Alliance Française de Moroni. Le spectacle sera présenté au grand public le 6 mai prochain à l’AFM.


La compagnie Cie Kazyadance a fait une restitution de sa de sa résidence qu’elle menait à Moroni avec la compagnie Tcheza. « Et si on se regardait », est une pièce qui met en scène trois danseurs issus du milieu du Hip Hop. Elle s’inscrit dans la continuité d’un travail de recherche de la chorégraphie consacré à la mémoire du corps. « Et si on se regardait. On a posé cette question pour trouver un autre moyen de se regarder. On ne se parle pas souvent et on se dit qu’on est ensemble mais on n’est pas du tout ensemble. On ne se connait pas réellement », explique Djodjo Kazadi, danseur chorégraphe.

L’auteur de la pièce a posé cette question pour trouver une solution aux choses qu’on n’arrive pas à faire. « Et si peut être on se regardait vraiment, on pourrait bien parler. C’est-à-dire trouver une solution, voir les choses qui nous embrouillent », poursuit-il.

« Et si on se regardait » interroge le mouvement intérieur de la culture urbaine insulaire en résonance avec l’histoire, un espace d’exploration brute de l’écriture de soi et du corps. Elle pose la question de l’identité. Dans un univers sonore intense et mélodique, la danse, les mots, le silence et le chant entrainent une analogie esthétique qui évoque les blessures profondes de souvenirs indicibles.

« Et si on se regardait, on peut essayer de changer le monde. Et cet essai n’est qu’un pas. Aujourd’hui, beaucoup de choses nous tuent parce qu’on se regarde. On n’arrive pas vraiment à poser les vrais problèmes qui nous embêtent, qui nous séparent. Et pour y arriver, on devrait apprendre à se regarder », avance-t-il. La pièce en soi sera jouée le 6 mai à l’Alliance Française de Moroni. Et la compagnie Cie Kazyadance travaille avec la compagnie Tcheza.

 

Mohamed Youssouf

 

 

Commentaires (0)