La Gazette

des Comores

Coup d’envoi de la première édition du Festival Mbariki à Mitsoudjé

  •  
  •   admin
Coup d’envoi de la première édition du Festival Mbariki à Mitsoudjé

L’ONG Mbariki a lancé la première édition du Mbariki Festival du 11 au 14 mai. Le grand public a eu à savourer les danses et chants ancestraux et contemporains mais aussi de projections de films.


Pour l’essor de la créativité dans ses diversités artistiques, culturelles et professionnelles, l’ONG MBARIKI a lancé officiellement la première édition du Mbariki Festival. Un évènement axé sur les chants et danses ancestraux et contemporains et des musiques traditionnelles et modernes. Une projection cinématographique sur les origines de la localité de Mitsoudjé et un court métrage (Zitoumbi à la place Banguani) était aussi au rendez-vous.

« Le festival Mbariki est une opportunité de faire découvrir aux plus jeunes la beauté et la richesse de notre culture et raviver des souvenirs qui couvent depuis fort longtemps nos ainés », déclare Aboubakar Taoufik, le président de l’ONG Mbariki.

Le festival symbolise la paix, l’amour, le rapprochement des générations et le déploiement intellectuel et physique consenti de part et d’autre pour immortaliser le passé, le présent et en faire un tremplin pour un avenir radieux et prospère. Les manifestations de Mbariki Festival couvriront quatre jours dans des lieux historiques : Bangue la djuwu, Banguani, Misiri, Clef. Ce grand événement sera agrémenté d’une conférence portant respectivement sur le thème « us et coutumes et ses conjonctions avec les horizons de la société moderne et enfin l’égalité du genre ».

« Aujourd’hui, c’est un grand jour pour nous. Une occasion de pouvoir célébrer cette journée auprès de nos ainés mais aussi des jeunes », poursuit-il. Du matin au soir, la place Banguani était animée par des airs de musique traditionnelle et moderne pendant trois jours. Pareillement pour les danses.

Le président de l’ONG Mbariki a salué les efforts consentis par l’Union Générale des Etudiants de Mitsoudjé qui travaille beaucoup sur la culture et l’éducation. « L’UGEM est pour nous, un modèle d’inspiration. Elle a beaucoup œuvré dans le domaine », souligne-t-il. Pour rappel, l’ONG Mbariki s’inscrit depuis sa création, déjà un an, dans l’optique du développement durable. La promotion des arts et métiers, l’épanouissement culturel, la préservation du patrimoine, la valorisation des traditions et la protection de l’environnement demeurent ses axes forts.

 

Mohamed Youssouf

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

  1. Elamine junior:
    15/05/2017 à 08:24 AM

    Union Générale pour l'Education à Mitsoudje (UGEM)